Pour l'augmentation des salaires : grève le 17 mars


Pour nos salaires et nos emplois, nos retraites et nos conditions de travail, toutes et tous en grève et en manifestation le 17 mars



Tout augmente, sauf nos salaires et nos pensions ! Jamais les prix du carburant et de l’énergie n’ont été aussi hauts. Certains « profitent » de la guerre en Ukraine pour spéculer sur les prix des matières premières avec des répercussions y compris sur l’alimentaire . L’inflation impacte notre pouvoir d’achat plus particulièrement celui des plus précaires, jeunes, intérimaires, salariés à temps partiel et retraités. La flambée des prix de l’énergie plonge les plus fragiles dans des situations inextricables d’autant que la trêve hivernale touche à sa fin.

Le« Nous sommes en guerre » du président Macron, sous- entend qu’il faudrait faire encore plus d’efforts, comme cela nous a été servi au début de la pandémie de la Covid 19. Aussi, la seule réponse du président-candidat Macron, c’est de reporter l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans. La CGT s’y oppose et revendique la retraite à 60 ans à taux plein.


Au-delà de son engagement pour la paix en Ukraine et la liberté en Russie, la CGT a des propositions immédiates pour baisser la TVA, l’impôt le plus injuste, à 5,5% sur le prix des carburants, du gaz ou de l’électricité et construire un pôle public de l’énergie.


Quand les salarié.es se mobilisent ils et elles obtiennent des avancées.

Toujours pas imposés, 69,4 milliards d’Euros de dividendes ont été reversés aux actionnaires du CAC 40 en 2021 !

Cet argent aurait pu et dû servir aux investissements et à créer des emplois pérennes et qualifiés. Pendant ce temps, le gouvernement parle de réindustrialisation ou de relocalisation ,mais sacrifie des pans entiers de notre économie qui pourraient être produits ici comme nos fonderies par exemple .Il dit applaudir les soignants, mais poursuit à marche forcée le démantèlement de nos Services Publics.

Ce n’est pas une fatalité, comme le montrent les milliers de salarié.es qui ont été et font grève pour gagner des augmentations de salaire.


Dans nos entreprises et nos services, utilisons le 17 mars pour exiger :

• Le SMIC à 2 000 € brut et la revalorisation de tous les salaires dans le public et le privé ainsi que des pensions ;

L’indexation automatique des minima de branche et des conventions collectives sur le SMIC ;

• Des augmentations de salaires qui prennent en compte les niveaux de qualification et l’expérience professionnelle ;

L’égalité salariale et professionnelle entre les Femmes et les Hommes ;

• Des embauches et des relocalisations de productions, d’entreprises et de services ;

Une augmentation des minima sociaux et de nouveaux droits pour les précaires et privés d’emplois.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square