Non signature de la CGT Solocal sur le projet l'accord RTT




Solocal veut modifier l'accord RTT pour déployer une nouvelle organisation du travail dès janvier 2021. En premier lieu à la télévente. Même si nous pensons que si elle est déployée, cette organisation a vocation à être déclinée dans le futur dans toutes les directions.


La négociation en cours porte uniquement sur la modification de l'accord RTT (durée du travail horaires, RTT). Pour la CGT il est nécessaire de déplacer le débat sur les réels enjeux de ces modifications, c’est-à-dire le danger d’un travail industriel et standardisé :


Arriver tous à la même heure.

Pointer et laisser la machine Diabolocom trier et choisir nos appels.

Tout en nous imposant sa cadence.

Et en nous recadrant chaque fois que nous nous écarterons de la productivité attendue.

Attendre le signal de la pause collective, imposée et limitée.


Puis repartir au rythme de la machine-outil.


Nous allons devenir des ouvrières et des ouvriers de la vente.

Avec toute la dégradation de la qualité, la déqualification des compétences, et la déconsidération des femmes et des hommes qui va avec.


Nous sommes loin de l'image idéalisée de l'entreprise digitale avec ses baby-foot et ses tables de ping-pong.

Nous ne voulons pas de cette usine digitale dans laquelle le volume d'activité est plus important que nos savoir-faire, et qui nous privera de toute perspective et de tout épanouissement.


Beaucoup plus grave : la direction menace directement d’externaliser la télévente si son projet de réorganisation n’est pas validé par les organisations syndicales. Voici donc une entreprise française qui, en pleine période de pandémie, n’hésitera pas à jouer avec l’emploi français. Affaiblissant ainsi les salariés français, mais aussi les régions, le local justement : au moment le pire, où l’économie d’un pays a besoin de tous ses savoir-faire, de toutes ses activités, de tous ses salariés, voici le genre de menaces qui sont proférées.


La CGT ne signera pas ce projet d'accord. Que feront les autres organisations syndicales ? Il est des moments dans la vie collective où des décisions peuvent avoir des conséquences dramatiques ; nous sommes à ce moment : signer ce type d’avenant relèverait d’une irresponsabilité quant à vos vies. D’une irresponsabilité quant à la période de pandémie que le pays traverse, car signer cet avenant serait accepter que le chantage à l’emploi dans une période de pandémie soit valable, acceptable.


La CGT a fait des propositions à la direction sur les sujets de la qualité du travail, de la reconnaissance des salariés.

Des propositions sur la protection de leur santé.

Des propositions sur la pérennité de leur avenir. Des propositions qui parlent de la vie, pas des gens comme des objets. Des propositions sur le renforcement du pays, et non sur sa vente en exil.

C'est ce projet que nous devons soutenir.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • RSS - White Circle

CGT Solocal

204 rond-point du pont de Sèvres

92649 BOULOGNE-BILLANCOURT Cedex

secretariat.cgtsolocal@gmail.com

Flux RSS

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon