QUEL BEAU SPECTACLE !

D'épouvante !

Le mercredi 19 octobre fut pour nombre d'entre nous une journée très particulière. Une hiérarchie surexcitée, une machine à café prise d'assaut autours d'un unique sujet de conversation, des mails crépitants, des portables boursoramaconnectés, les PC aussi, les pour, les contre, les pessimistes, les optimistes, les flippés de tous côtés, les salariés actionnaires, boudiou ! Notre épargne salariale ! Et oui c'était le grand jour, le jour du vote de nos comiques d'actionnaires, l'assemblée générale au cours de laquelle ils avaient le choix entre donner crédit à la fois au plan de restructuration de notre dette ainsi qu'au plan stratégique de la Direction Générale « conquérir 2018 » ou bien bloquer tout ce micmac financier au risque de faire couler la boîte. Un choix cornélien pensez-vous ? Pas trop, non. Il suffit de se connecter sur le forum consacré à SoLocal sur l'excellent et toujours boursorama pour très vite se rendre compte que la dimension sociale n'entre pas dans la pensée de ces boursicoteurs. On y traite même les salariés de parasites, oui oui, toi et moi. Enfin ce n'est rien par rapport à ce que prend Jean Pierre Remi. Même sur un ring on respecte l'adversaire. Las !... C'est que ce monde-ci est sans foi ni loi. Enfin revenons à ce qui agite ce microcosme. L'assemblée générale en elle-même. C'est que ça s'est pas très bien passé. Petit retour en arrière, le 12 octobre ce sont les créanciers qui ont avalisé le plan de la DG, sans trop de difficulté d'ailleurs puisque ces chasseurs prédateurs s'octroyaient la plus belle part du gibier. Du coup, les petits charognards du 19 eux, ne se voyaient offrir qu'une carcasse à ronger. Et les petits chez les charognards ils sont malins, au sens littéral du terme, la preuve. Ça entraîne les tremblements incessants de la DG pour motiver les troupes au risque de faire péter le boulard à tous les salariés ne supportant plus l'angoisse. C'est qu'à dire vrai, là, il va falloir se battre si on veut garder le squelette de la carcasse, c'est à dire nos emplois. La direction a au moins le mérite de nous en avertir, merci !Donc si nous comprenons bien, on est passé en une décennie d'une boîte ultra rentable et riche, à une boîte tellement endettée par la spoliation permanente de la finance que sa rentabilité n'est plus suffisante pour ses propres actionnaires. Heu... Bravo! On dit bravo ! Franchement si c'est ça qui justifie le modèle économique actuel, sérieux là, bluffés! Certains évoquent même une cessation de paiement consécutive à une dette de 350 barres exigible NOW ! (dans la langue de KKR if you please) Wahoo! Ah non, là franchement ça fait peur. Mais quel beau spectacle que ce pugilat ! Ça s'écharpe, ça s'étripe, les noms d'oiseaux fusent, on évite de peu une ou deux empoignades musclées... Enfin vous savez...Pendant ces dix années, nous les salariés, avons créé environ 10 milliards de richesse.Merci encore pour votre modèle économique vous tous Mesdames et messieurs les rapaces.Merci pour ce spectacle de prédateurs où l'orgie devient écœurante. Ce système bouffe tout et nous ne pouvons qu'être des spectateurs en colère alors que nous-mêmes l'alimentons. Nous n'avons qu'un tort dans cette histoire, nous autres les parasites, c'est d'avoir peur de mourir de faim à les regarder s'empiffrer.Pour eux demain ce sera comment rogner ce qui reste, pour nous faudra sûrement être très très agiles. A moins qu'enfin nous puissions prendre conscience que ce système n'est qu'un système, un système de merde.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • RSS - White Circle

CGT Solocal

204 rond-point du pont de Sèvres

92649 BOULOGNE-BILLANCOURT Cedex

secretariat.cgtsolocal@gmail.com

Flux RSS

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon