négociation télétravail


La négociation Télétravail redémarre et de nouvelles revendications sont portées par votre syndicat CGT.


La CGT défendra :



⦁ Rythme à temps plein : Un troisième jour de télétravail à la convenance du salarié(e), mercredi compris.

⦁ Rythme à temps partiel (80%) : Possibilité d’un jour supplémentaire pour les temps partiel 80% (passage de 1 à 2 jours de télétravail).

⦁ Travailleurs handicapés : Possibilité d’un jour supplémentaire pour les salariés RQTH / Duplication au domicile des aménagements de poste sur le lieu usuel de travail / Prendre en compte l’aménagement pour tous les handicaps déclarés.

⦁ Prise en charge des frais du télétravail régulier : Revalorisation de l’indemnité forfaitaire pour rattraper l’inflation énergétique : 10 € par mois, pour un salarié effectuant une journée de télétravail par semaine, 20 € par mois pour un salarié effectuant deux jours de télétravail par semaine, 30 € par mois pour trois jours par semaine (cf. Forfait URSSAF).

⦁ Ajustements éventuels du télétravail régulier : les journée(s) de télétravail annulée(s) ou suspendue(s) peuvent être récupérable(s) sur un autre jour ou reportable(s) sur une autre semaine, hors jours de formation, de réunion d'équipe.

⦁ Réversibilité - Avant de faire revenir un salarié sur site le manager doit faire un entretien de sensibilisation pour que le salarié puisse entreprendre les actions correctrices attendues et éviter le retour sur site.

⦁ Réversibilité - Si conditions d’éligibilité remises en cause par le manager : Ne se baser que sur l’activité (ex : temps de téléphone – nombre d’appels entrants/sortants...) et non sur les résultats attendus.

⦁ Matériel : Demande de fournitures supplémentaires : Un deuxième chargeur d’ordinateur/salarié, souris ergonomiques et casques adaptés, pochette de transport pour l’ordinateur.

⦁ Matériel : Elargir la participation entreprise au matériel informatique.

⦁ Télétravail occasionnel : Octroi à disposition du salarié : 5 jours de télétravail à sa convenance/an.

⦁ Connaissance et formation des managers à l’accord télétravail

⦁ Utilisation des outils numériques de l’entreprise par les syndicats pour s’adresser aux salarié(es)


la direction nous signale vouloir aller vite et ne bougera pas pour dès points deja acté sur l'accord présent.

voici ce qu'elle nous dit :


Ce qui ne changera pas :

  • 2 jours de télétravail/semaine max.

  • L'indemnité journalière qui ne bouge et reste à 7€/1 jour de télétravail - 14€/2 jours de télétravail -

  • Pour les temps partiels à 80% on reste à 1 jour de télétravail

  • Pour les temps partiels à 50% 0 jours de télétravail

  • Pour les alternants – ils restent à 1 jour de télétravail / semaine le petit plus étant que cette mesures s'applique pour tous les alternants


Evolutions présentées par la direction :

  • Prise en charge de l’indemnisation des équipements informatiques à hauteur de 50%, plafonné à 100€ (rétroactivité ? La direction revient vers nous)

  • Ouverture du télétravail à 1 jour/semaine pour les salariés en période d’essai

  • Lieux de télétravail : tous lieux en France, hors DOM TOM sans besoin de justificatifs sous réserve que le salarié soit joignable, qu’il dispose d’une bonne connexion et qu'il peut exercer ses missions dans de bonnes conditions.

  • Suppression du vendredi télétravail obligatoire –

  • Ouverture au télétravail le mercredi

  • Possibilité de choisir selon les directions soit 1 ou 2 jours de télétravail - Si 2 jours : un jour fixe et un deuxième jour variable au choix du salarié, avec possibilité de changement d’une semaine à l’autre.

ou


  • 2 jours de télétravail/semaine + quota 22 jours/an, non indemnisés, à la convenance du salarié avec a minima 1 jour de présence/semaine. (Ex : 1 semaine sur 2 - 2 jours et 3 jours de télétravail) selon les directions.

N'hésitez pas à commenter ces propositions... prochaine réunion le 27 octobre.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square